Astuce n°8

À l’étranger, l’assurance de base ne paie pas tout.

Les soins à l’étranger ne sont remboursés par l’assurance de base que s’il s’agit d’une urgence traitée à l’hôpital en division commune. Mais attention: le remboursement peut représenter au maximum le double du coût du même traitement en Suisse. C’est pourquoi une assurance complémentaire est vivement recommandée par exemple en cas de voyage aux Etats-Unis, au Canada, au Japon ou en Australie.

Ce que l’assurance de base rembourse

Outre les soins administrés en cas d’urgence, l’assurance de base ne couvre que 50% des frais de sauvetage et de transport vers l’hôpital le plus proche, dans le pays étranger concerné (avec un montant maximal de CHF 500 par an). En revanche, les frais de rapatriement vers la Suisse ne sont que rarement pris en charge.

Comment faire marcher son assurance à l’étranger?

Le verso de votre carte d'assuré représente votre carte européenne d'assurance-maladie. Attestant de votre affiliation auprès d’un assureur suisse, elle vous simplifie l'accès aux soins lors d’un séjour temporaire dans un pays de l'Union européenne, en Islande, au Liechtenstein et en Norvège.

En cas d’urgence médicale, vous devez présenter votre carte européenne d’assurance, accompagnée d’une pièce d’identité, au prestataire de soins (médecins, pharmacies, hôpitaux). Les soins seront automatiquement facturés à votre assureur en Suisse. En fonction du système du pays visité et des tarifs pratiqués, une participation peut vous être réclamée.

Quand souscrire une assurance complémentaire?

Si vous prévoyez un séjour dans un pays qui ne fait pas partie de l’UE/AELE, une assurance complémentaire peut s’avérer utile. En effet, la couverture proposée par l’assurance de base (avec un remboursement qui représente au maximum le double du coût du même traitement en Suisse) est insuffisante dans certains pays. Aux Etats-Unis, en Australie, au Canada, en Nouvelle-Zélande et au Japon par exemple, le montant des soins peut être bien plus élevé qu’en Suisse – représentant facilement plus du quintuple du tarif helvétique.

Pour un voyage en Afrique ou en Amérique latine, il est recommandé de souscrire une assurance complémentaire, pour une raison différente. Dans ces pays, les hôpitaux publics peuvent être très éloignés du standard suisse et il est préférable de se faire soigner dans un hôpital privé.

L'assurance-maladie voyages/pour l’étranger peut être conclue pour la durée du voyage ou pour toute l'année. Laissez-vous conseiller par votre assureur.

Bon à savoir

La notion d’urgence inclut également des cas de maladies aiguës survenues à l’étranger, avec un retour en Suisse inapproprié sur le plan médical. Par exemple, si vous vous trouvez au Canada et que vous souffrez d’une bronchite, l’on considère qu’un retour en Suisse serait inadéquat. La visite médicale et les médicaments nécessaires seront donc couverts par votre assurance de base.

Attention: un traitement effectué à l’initiative de l’assuré et l’achat spontané de médicaments à l’étranger ne sont pas pris en charge.