Migraines

Médicaments contre la migraine: moins, c’est mieux!

Utilisés à tout bout de champ et parfois trop facilement, certains médicaments contre la migraine peuvent provoquer l’effet inverse à celui désiré. Ce genre de problématique concerne principalement les antidouleurs en libre-service. Quelques conseils avisés pour éviter les prises de tête…

Line, 40 ans, souffre, comme près de 12% de la population, de céphalées récurrentes. Les maux de tête intenses dont elle est victime s’accompagnent souvent des symptômes habituels: douleurs pulsatiles au niveau des tempes, nausées, sensibilité accrue à la lumière et au bruit. Ces affections neurologiques – qui durent de quatre heures à trois jours – sont particulièrement handicapantes et l’obligent à prendre systématiquement des médicaments. Si la médication est parfois la seule solution, il importe d’en connaître également les risques.

Comment prévenir les migraines en amont de la prise de médicaments?

  1. Apprendre à gérer son stress
    Pratiquez la relaxation ou la méditation et réduisez au maximum les causes de stress au quotidien.

  2. Adopter une bonne hygiène de vie
    Faites du sport et ménagez vos heures de sommeil (ni trop, ni trop peu).
  3. Réduire les déclencheurs
    Eloignez-vous des sources particulièrement propices aux maux de tête comme la lumière vive, les odeurs fortes, les aliments riches ou l’alcool. Le fait de sauter un repas n’est pas conseillé.
  4. Anticiper les douleurs fortes
    Pièce ombragée, compresse froide sur le front ou massage de la tête sont à utiliser sans modération.
  5. Privilégier les remèdes naturels
    La vitamine B2 ou le magnésium s’avèrent particulièrement efficaces.
  6. Noter ses maux de tête dans un journal
    (durant trois mois au minimum)

C’est le meilleur moyen pour cerner les moments propices aux crises et aider ainsi votre médecin à vous prescrire le traitement le plus efficace.