Economie de primes: rien ne vaut une comparaison

C’est généralement fin octobre que l’information de votre assureur concernant le montant des primes pour la nouvelle année atterrit chez vous. Il est probable qu’à cette occasion vous vous  demandiez si un changement d’assureur ne vous permettrait pas de réaliser quelques économies. Voici ce que nous vous conseillons de prendre en compte dans vos réflexions.

Partager

Disons-le d’emblée, il est probable que vous puissiez économiser quelques sous en changeant d’assureur. Il suffit de deux ou trois clics sur l’un des nombreux comparateurs en ligne pour être en mesure d’évaluer au centime près une éventuelle diminution de vos dépenses. Mais attention! Avant de vous lancer dans un transfert, il faut que vous soyez au clair sur les services et les prestations que vous attendez de votre assureur. Et surtout si en cas de coup dur votre porte-monnaie peut couvrir la franchise dont sont généralement assorties les primes basses.

Les questions à se poser concernant votre police d’assurance et votre prime

1. Quelle franchise choisir?

La franchise est le montant que l’assuré paie, avant que son assurance-maladie ne prenne le relais. La franchise ordinaire est de 300 francs par année pour les adultes, les enfants étant exempts de franchise. Si vous vous décidez pour une option de franchise plus élevée – au maximum 2500 francs par an – vous bénéficiez d’une remise de prime substantielle. Concrètement, plus la franchise est haute, plus la prime mensuelle payée par l’assuré est basse. Ce qui paraît séduisant de prime abord comporte aussi des inconvénients. Si vous choisissez une franchise haute pour bénéficier d’une réduction de prime, vous devez être en mesure de couvrir vous-mêmes les coûts d’intervention et de thérapie à hauteur de 2500 francs par année en cas de maladie. Est-ce que votre budget vous le permet?

Vous trouverez ici tous les conseils pour choisir la franchise optimale.

2. Est-ce qu’un modèle alternatif d’assurance entre en ligne de compte pour moi?

Lors de la réservation d’un voyage, de multiples options s’offrent à vous: vol en business class ou sur un siège avec moins d’espace pour les jambes, pension complète ou demi-pension, assurance annulation? Une version luxe ou plutôt avantageuse?

Au moment de conclure un modèle d’assurance, vous devez faire le même genre de réflexions. Souhaitez-vous avoir accès au médecin de votre choix en tout temps ou acceptez-vous une restriction du choix du médecin, par exemple le modèle du médecin de famille ou celui de la télémédecine, afin de profiter de primes plus basses?

Prenez connaissance ici de toutes les informations concernant les modèles d’assurance alternatifs et faites votre choix!

3. Où suis-je assuré contre les accidents?

Si vous êtes salarié (avec au moins 8 heures de travail hebdomadaire), l’assurance-accident est automatiquement prise en charge par votre employeur. Vérifiez donc que votre assurance-maladie n’inclut pas une assurance-accident. L’adage mieux vaut deux fois qu’une ne s’applique pas dans ce cas et vous pouvez sans autres économiser quelques francs de prime.

Quand une couverture assurance-accident par le biais de l’assurance-maladie est-elle superflue? Vous trouverez les réponses ici.

4. Ai-je choisi la bonne caisse-maladie?

La cinquantaine d’assureurs-maladie que compte la Suisse sont en concurrence. Dans le cadre de l’assurance de base, ils remboursent tous les mêmes prestations médicales, pourtant il existe des différences entre eux. Certains assureurs offrent leurs services exclusivement sur internet, alors que d’autres offrent des conseils personnalisés et entretiennent un réseau de filiales dans toute la Suisse. De quelles restrictions les modèles de primes alternatifs sont-ils assortis? Ou encore est-ce qu’une caisse ne rembourse que les médicaments en pharmacie dans le Tiers garant.

A découvrir: points à considérer dans l’éventualité d’un changement d’assureur-maladie.

5. Ai-je droit à un subside?

En Suisse, les personnes avec un revenu modeste bénéficient d’une réduction individuelle des primes. Cela signifie qu’une partie de leur prime est payée par leur canton de domicile. Le montant est défini en fonction du revenu et de la composition du ménage. Ces aides ne sont pas des aumônes mais des décharges prévues par le législateur en faveur de personnes et de ménages au revenu modeste.

Les informations concernant les subsides vous attendent ici.

Mieux vaut s’informer avant de changer.

Comme pour la réservation d’un voyage, il est impératif de déterminer quels critères et quels services sont importants pour vous et ce que votre porte-monnaie peut prendre en charge avant de procéder à une réservation. Adoptez la même attitude face à votre assurance-maladie. Glanez un maximum d’informations avant de foncer tête baissée dans un changement d’assureur. Ne vous contentez pas de comparer les prix, examinez aussi les offres de votre assureur idéal. Et veillez aussi à lire ce qui figure en petites lettres dans votre offre. En suivant ce conseil, vous ne manquerez pas de faire quelques économie substantielles et vous éviterez les mauvaises surprises en cas de maladie ou d’accident.

Vous trouverez informations, délais et formulaires ici.