Assurances complémentaires: une couverture sur mesure

Les prestations de l’assurance-maladie de base vous laissent sur votre faim? Il existe une multitude d’assurances complémentaires, adaptées aux besoins de chacun. Découvrez comment naviguer dans cette offre pléthorique pour vous concocter une couverture sur mesure!

Partager

Séjours hospitaliers, soins dentaires, lunettes, fitness… Les assurances complémentaires englobent une large palette de prestations. De quoi trouver la couverture qui correspond à vos besoins et à vos attentes, à condition d’y voir clair. En effet, l’assurance de base et les complémentaires diffèrent dans leur fonctionnement et leurs modalités. Si vous êtes pressé, notre guide de l’assuré contient quelques précieux conseils à ce sujet. Si, au contraire, vous souhaitez obtenir davantage d’informations, vous êtes au bon endroit pour découvrir comment choisir vos complémentaires. Sans risquer la crise de nerfs.

Assurances de base et complémentaires: quelles différences?

La première différence fondamentale avec l’assurance de base est que les complémentaires sont entièrement facultatives. Libre à vous d’en contracter, ou pas.

Si les prestations de l’assurance de base sont quasiment identiques chez tous les assureurs, les offres de complémentaires peuvent varier du tout au tout. Chaque contrat comporte ses subtilités et ses clauses en bas de page. D’où l’importance d’être bien renseigné avant de plonger dans le grand bain!

En outre, si une demande d’affiliation pour l’assurance de base est toujours acceptée, dans le cas des complémentaires, les caisses-maladie sont libres de refuser. Il vous sera généralement demandé de remplir un questionnaire de santé.

Sans surprise, il est plus facile d’obtenir une complémentaire lorsqu’on est jeune et en bonne santé. Dans le cas contraire, la facture pourrait augmenter, ou la demande pourrait être simplement refusée. Si vous souffrez d’une pathologie qui entraine des frais, votre assureur pourrait décider de vous accorder une complémentaire, en précisant que les frais liés à ladite maladie ne seront pas remboursés. On parle alors de réserve.

Cette liberté fonctionne dans les deux sens: si vous ne pouvez pas résilier votre assurance de base à moins d’en contracter une autre, vous pouvez sans problème vous débarrasser d’une complémentaire encombrante… à condition que la durée prévue par votre contrat soit écoulée.

Rien ne vous oblige à souscrire votre assurance de base et vos complémentaires auprès de la même caisse. Sachez tout de même qu’en le faisant, vous pourriez bénéficier d’un rabais!

Si vous souhaitez renoncer à vos complémentaires pour en souscrire d’autres auprès d’une autre caisse, n’oubliez pas que celle-ci pourrait refuser. En conséquence, nous vous recommandons chaudement de demander à votre nouvelle caisse une confirmation écrite de votre acceptation, sans réserve et à un tarif qui vous convient, avant de résilier vos complémentaires existantes.

Choisir votre complémentaire: n’en faites pas une maladie!

Naviguer dans la jungle des complémentaires peut sembler compliqué, tant les offres sont nombreuses et variées. Commençons par le commencement! Il existe deux grands types d’assurances complémentaires: ambulatoires et hospitalières.

Les complémentaires hospitalières ont trait à toutes les prestations nécessitant un séjour à l’hôpital de 24 heures ou plus. L’assurance de base ne couvre que les séjours en division commune, aux tarifs en vigueur dans votre canton de résidence. Une bonne complémentaire hospitalière peut vous faire passer d’une chambre économique à une suite grand luxe, selon vos envies et vos moyens. Et ce, partout en Suisse!

Les complémentaires ambulatoires, quant à elles, couvrent les besoins de santé qui dépassent le cadre de l’assurance-maladie obligatoire. Qu’il s’agisse de soins dentaires, de mesures de prévention, de lunettes ou de certaines psychothérapies, quelles que soient vos attentes, il existe très certainement un modèle de complémentaire adapté. Y compris lorsqu’il s’agit de prestations fournies par des thérapeutes non médecins.

Certaines complémentaires permettent également de vous couvrir de façon ponctuelle lors de vos voyages. Ou d’élargir votre couverture en cas d’accident, par exemple pour bénéficier de soins à domicile. Pour plus de détails à ce propos, suivez les liens!

Ces quelques précisions devraient vous aider à y voir plus clair. Ne renoncez pas pour autant à vous faire conseiller! Votre assureur est le plus à même de vous aider à trouver votre bonheur.

Utile ou superflu?

Les explications qui précèdent devraient vous donner quelques pistes pour répondre à cette épineuse question. Sachez simplement qu’en matière d’assurances complémentaires, l’anticipation est le maître mot!

En effet, les prix des complémentaires augmentent généralement avec l’âge. Une excellente raison de ne pas trop repousser le moment où vous vous y intéresserez. En outre, votre assureur pourrait vous les refuser par la suite, pour peu que votre santé se dégrade. En d’autres termes, au moment où vous réaliserez qu’une complémentaire aurait été fort utile, il sera bien souvent trop tard pour l’obtenir!

La meilleure façon de procéder est donc d’évaluer quels seraient vos besoins et vos attentes en cas de pépin. Et de vous assurer en conséquence, de manière préventive, tant que vous êtes en bonne santé. Là encore, nous ne saurions trop vous recommander de vous faire conseiller par un spécialiste. Votre assureur peut vous aider à dresser un bilan et à faire les bons choix.

En résumé, clarifiez vos attentes, anticipez, et ajoutez une touche de conseil personnalisé. Vous voilà fin prêt pour vous concocter une couverture sur mesure!