Rôle n°7

L’engagement pour le libre choix

Les assureurs-maladie s’engagent pour que les assurés conservent le libre choix dans tous les domaines: médecin, hôpital et caisse-maladie.

Libre choix du médecin:

Le modèle traditionnel de l’assurance de base permet à l’assuré de consulter librement et directement les médecins et spécialistes de son choix. Autrement dit, l’assuré consulte qui il veut, quand il le juge nécessaire – sans restriction.

Les assureurs proposent également des modèles plus économiques, qui offrent un choix limité de médecins. Le modèle «Médecin de famille» en est un exemple: les assurés qui ont opté pour ce modèle doivent choisir un médecin généraliste de référence. Ils sont ensuite tenus de consulter en premier lieu leur «médecin de famille», qui peut ensuite les orienter, au besoin, vers un spécialiste.

Libre choix de l’hôpital:

Les patients qui disposent uniquement d’une assurance de base peuvent se faire soigner dans l’hôpital public ou privé de leur choix. Seule contrainte: l’hôpital en question doit figurer sur la liste des établissements agréés par le canton.

Si un assuré opte pour un hôpital répertorié dans un autre canton, le remboursement se fera sur la base des tarifs pratiqués dans son canton de domicile. Pour éviter de payer la différence, l’assuré peut souscrire une assurance complémentaire d’hospitalisation. Exception à cette règle: si le traitement en question n'est pas dispensé au sein du canton de domicile (et qu’il s’impose du point de vue médical), aucune assurance complémentaire n'est nécessaire.

Pour consulter le comparateur des hôpitaux: www.hostofinder.ch

Libre choix de l’assureur:

Les caisses-maladie s’engagent pour que l’assuré puisse librement choisir son assureur-maladie.

Les couvertures de l’assurance de base sont identiques dans chacune des caisses-maladie. Voici, en revanche, les éléments qui peuvent varier d’une caisse à l’autre:

  • Le montant de la prime:
    Les primes peuvent varier en fonction des compagnies.
  • Les « contraintes » liées aux modèles économiques:
    Dans le cadre des modèles alternatifs, les restrictions (choix du médecin, de la pharmacie, etc.) peuvent être différentes d’une caisse à l’autre.
  • Les services:
    Certains assureurs adoptent le système du tiers garant pour les frais de pharmacie. L’assuré doit donc avancer la somme des médicaments remboursés par l'assurance de base.